L’Albufera

L’Albufera

valencia arroz bonarroz albufera arrozal

Aimer la Paella c’est connaître sa culture. Comment se cultive le riz, comment le cuisiner, comment le partager, comment l’apprécier.

 

L’Albufera a été déclaré Parc Naturel en 1986, et est reconnu comme « Zone humide d’importance Internationale » depuis 1989.

Il s’agit du plus grand lac d’Espagne et de l’une des plus importantes zones humides de la péninsule ibérique. Un territoire de grand intérêt écologique dans lequel hibernent des espèces uniques d’oiseaux aquatiques. Ses eaux riches traditionnellement ont servi de soutien aux pêcheurs et cultivateurs de riz, et ont donné naissance à une riche culture gastronomique.

 

Une grande partie de l’Albufera est un marais. Parler du marais revient à parler des champs de riz ; 14.100 hectares du Parc Naturel de L’Albufera sont utilisés pour cette culture. Terres de culture, chemins, canaux et canaux fossé d’irrigation d’irrigation atteignent 70% de la superficie totale de la zone protégée. Le paysage changeant de L’Albufera au cours de l’année est dû en grande partie aux variations dans les rizières : vert en été, bleu en hiver et marron les périodes pendant lesquelles les terres sont nues.

Albufera Valencia Arroz arrozal

La plus grande partie des rizières sont des terres gagnées sur L’Albufera tout au long des années. Ces parcelles portent le nom de Tancat.

Le sol du champ est surélevé en ajoutant davantage de boue extraite d’un endroit peu profond du lac jusqu’à niveler avec les champs voisins. Une petite digue a été préalablement construite autour de la parcelle. Ce dur travail se réalisait avec des barques, des houes, des cabas en osier et beaucoup d’efforts.

Une fois le Tancat isolé, il était alors possible de contrôler son niveau d’eau au moyen de pompes mécaniques, qui à l’origine étaient actionnées par des moteurs à vapeur. Les cheminées de briques encore présentes dans certains anciens moteurs témoignent de ce passé. Actuellement la majorité des moteurs sont électriques et le contrôle de l’eau est automatisé.

arroz albufera

Outre les Tancats qui sont arrosés avec l’eau de l’Albufera, les rizières des terres hautes (la marjal alta) sont arrosées avec l’eau provenant des fleuves Turia et Júcar. Dans tous les cas, il s’agit d’une irrigation collective en fonction des exigences du riz.

Sur ces terres privilégiées, est cultivé depuis des générations le meilleur riz destiné à la préparation de la déjà très célèbre Paella, et autres recettes de riz valenciennes.

Toute cette culture agricole a été protégée et jalousement transmise de père en fils jusqu’à aujourd’hui. En améliorant néanmoins le respect de l’environnement et la préservation du milieu naturel.

Suite à la déclaration de l’Albufera comme Parc Naturel, une série de mesures sont appliquées visant à minimiser l’éventuel impact négatif que peut représenter l’activité agricole. Ces mesures établissent l’importance de la compatibilité des activités économiques traditionnelles avec le respect des écosystèmes naturels, et de leurs valeurs écologiques et culturelles.

L’Albufera, est sans aucun doute un site privilégié pour la riziculture. Un grand lac d’eau douce à proximité de la Mer Méditerranée. Jouissant d’un climat doux et chaud. Outre sa valeur naturelle, c’est le symbole de la culture agricole et gastronomique, de la tradition et du respect de la nature.

C’est probablement le berceau du meilleur riz du monde.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone